Votre séance d'épilation d'une durée de 15 à 30 min

Les prix sont donnés à titre indicatif par zone et par séance.
Lors de votre bilan initial, établissement d’un devis personnalisé en fonction des zones pilaires à traiter.

Un soin épilation longue durée à la lumière pulsée dans votre centre Joeva.

Joeva vous propose l’épilation durable à la lumière pulsée, machine dernière génération. Après un examen de votre peau, découvrez les soins avec notre machine haute technologie médicale qui vous procurera un soin efficace sur toutes les zones de votre corps.

LUMIERE PULSEE

Le « médical pulse system » utilise la technologie « DPC » réelle innovation par rapport aux technologies traditionnelles, plus efficaces et totalement sécurisée.

Le « DPC » Un procédé breveté unique au monde qui permet d’obtenir une efficacité sans précédent dans le monde de l’épilation. Le « DPC » va, lui tenir compte et proposer 3 configurations différentes de pulsations.

Ainsi grâce à cette particularité exceptionnelle, les résultats vont être optimisés et vont permettre de réduire le nombre de séances.

Comment agit l’épilation à lumière pulsée ?

Le laser, que l’on connait bien en cabinet, et la lumière pulsée sont deux types d’appareils qui agissent de la même façon sur le poil : on envoie une lumière qui va être absorbée par le pigment noir du poil, localement la lumière va se transformer en chaleur et créer une petite brûlure. C’est ce dégât thermique au niveau de la racine du poil (le bulbe) qui altère la repousse.
Le mécanisme est donc simple : on convertit la lumière en chaleur localement pour brûler le bulbe qui fabrique le poil.

Quelle est donc la différence entre laser et lumière pulsée ?

Laser et lumière pulsée ont la même action sur le poil, mais selon des techniques différentes : la lumière pulsée émet différents types de lumière, alors que le laser émet une lumière unique et pure qui agit sur une cible précise.
Avec un laser épilatoire on ne fait que de l’épilation, avec la lumière pulsée nous pouvons faire différentes choses.

Quelles sont vos recommandations d’utilisation pour la lumière pulsée ?

1 : Il faut que la peau soit la plus pale possible. Si on a la peau mate,  l’appareil sera réglé selon des paramètres plus doux que pour une peau claire pour ne pas brûler la peau. En effet, la lumière pulsée n’est pas sélective, elle se fixe sur le marron, le noir, et ne fait pas de différences sur la nature de la cible. Elle peut donc provoquer des brulures en surface si on a du pigment brun sur la peau, que ce soit naturellement par la couleur de sa peau ou du fait du bronzage. Ne pas s’être exposé au soleil les 2 mois précédents et évitez de se remettre au soleil après.

2 : Etre sûre que son poil soit suffisamment noir et épais, qu’il soit bien là le jour du traitement (Il est conseillé de se raser 2 jours avant) car ces appareils ne détectent que des cibles épaisses et grosses. Ils ne fonctionnent donc pas sur les duvets, les poils clairs, les poils fins… Plus on a la peau claire, et le poil noir, plus le contraste sera fort et plus ça va marcher.

3 : Ne jamais tenter d’épiler un duvet. On s’est aperçu qu’il s’agisse de laser médical ou de lumière pulsée qu’on ne parvenait jamais à épiler le duvet. La lumière chauffe le duvet, et le fait de le chauffer peut le transformer en gros poil noir ! On appelle cela la repousse paradoxale. Donc interdiction de toucher au duvet, en particulier celui du visage ! Ce sont des poils instables et facilement stimulable par la chaleur.

Quelles sont les contre-indications ?

Ne pas l’utiliser chez les adolescentes : il faut attendre d’avoir 20 ans pour commencer, car avant cela la pilosité n’est pas mature, elle ne répond donc pas bien à la lumière.
Eviter également d’approcher l’appareil des yeux car ce sont des lumières dangereuses pour l’œil. Il faudra donc porter les lunettes de protection que l’on vous proposera.

La lumière pulsée a-t-elle une influence sur l’aspect de la peau ?

Le fait de chauffer la peau régulièrement peut stimuler la collagénose, on peut donc avoir un effet antirides, anti-âge. La peau est un peu plus douce.

Il vous faudra « entretenir » votre épilation tous les 2 à 3 ans grâce à quelques séances supplémentaires.

Epilation à la lumière pulsée : pour quels types de peaux ?

Cette technique d’épilation est surtout efficace sur les personnes ayant une pilosité foncée : poils bruns foncés ou noirs seront les plus facilement éradicables, alors que les poils très blonds ou blancs ne seront pas traités.
Par ailleurs, il est important de noter que la lumière pulsée n’est pas efficace sur les peaux noires et métisses.
Les  meilleurs résultats sont obtenus sur des peaux très blanches avec des poils très foncés.

Quels sont les dangers d’une épilation à la lumière pulsée ?

Avant de commencer l’épilation, il est nécessaire d’établir un diagnostic très précis et s’assurer que vous ne présentez pas de contre-indication à l’épilation à la lumière pulsée.
Parmi ces contre-indications, la prise de médicaments (capsules pour bronzer, antibiotiques et antidépresseurs inclus) : les médicaments photosensibilisants peuvent laisser des marques indélébiles !

Idem pour le soleil : il vous sera formellement interdit de vous exposer au soleil avant une séance.

Par ailleurs, il est évidemment formellement interdit aux femmes enceintes de suivre ce traitement.

Au début de chaque séance qui suivra, s’assurer que vous ne prenez toujours pas de médicaments.

Epilation à la lumière pulsée : combien de temps dure le traitement ?

Il faut compter en moyenne 15 mois pour traiter une zone entière (les aisselles ou les demi-jambes, par exemple), à raison de 5 à 10 séances en moyenne par zone, et d’une séance toutes les 8 semaines environ.

Autant vous dire qu’il faut vous y prendre tôt !

En revanche, vous pouvez très bien commencer un traitement,  l’interrompre quelques temps (si vous allez au soleil, par exemple), et le reprendre plus tard.

Quand peut-on voir les premiers résultats d’une épilation à la lumière pulsée ?

La plupart des poils ont disparu dès la deuxième séance. Ceux qui reste ont  repoussé plus fins et plus clairs.  Les poils risquent de repousser tant que toutes les séances n’ont pas été faites.

Epilation à la lumière pulsée : ça fait mal ?

Evidemment, ça dépend des zones, le maillot et les aisselles étant les plus sensibles.

Pour pallier cette petite douleur (qui se traduit par un léger picotement ou d’une légère sensation de chaleur),  prescrire une  pommade anesthésiante à appliquer une heure avant la séance.

L’épilation à la lumière pulsée est très largement supportable.